logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

24/03/2015

Les Départementales et Top Chef jouent au Bingo

BN.jpgIrritée d'entendre les jurés et les candidats de Top Chef mettre le mot "peps" à toutes les sauces, j'ai entrepris une exploration linguistique dont l'issue mérite d'être partagée avec vous : les réseaux sociaux épinglent les tics de langages médiatiques ! "Peps" y figure en bonne place...


Avec tout le respect que je dois à Top Chef qui me régale le lundi soir ces temps-ci, je dois dire que les formules toutes faites qui émaillent les dialogues et commentaires de cette sympathique émission culinaire me montent souvent au nez ! Un mot en particulier me vrille les nerfs : "peps". Dès qu'un plat est goûté, s'il ne donne pas totale satisfaction, on a droit à la sentence fatidique : "ça manque de peps". C'est un peu court, dirait Cyrano de Bergerac ! Ne peut-on mieux qualifier le manque ? La langue française a pourtant les papilles fines et des trésors d'ingrédients lexicologiques... D'ailleurs, que signifie exactement "peps" ? Et, d'où vient ce terme : est-ce une onomatopée, un anglicisme, une abréviation, de l'argot... ?

"Pep's" est une abréviation de "pepper", "poivre" en anglais, mot utilisé pour signifier l'épice mais aussi son énergie, son pouvoir stimulant. J'invite tous les fidèles de Top Chef à substituer "poivre" à "peps" à la prochaine diffusion : effet comique assuré ! Evidemment cette expression générique évoque une panne de saveur, un besoin urgent de relever la situation, mais sans entrer dans les détails. Les termes imprécis ont une fâcheuse tendance à se répandre. Dommage.

Si vous avez l'esprit joueur, après avoir substitué "poivre" à "pep's", je vous invite à jouer au bingo des tics de langage. C'est une observation facétieuse des expressions et attitudes sur-utilisées dans les émissions à forte audience, organisée sur le réseau social Twitter. Sur le principe d'un bingo classique, des grilles sont publiées sur Twitter que chacun peut imprimer et cocher en suivant une émission précise.

Pour trouver un de ces bingos, placez-vous dans la zone de recherche de Twitter et taper #bingo. Pour resserrer votre recherche, mieux vaut ajouter un second mot-clé (toujours précédé du #) : #bingo #topchef, par exemple.

Prenons deux exemples.

1- Top Chef bien sûr, qui suscite des bingos très drôles.

grille top chef.JPG

intro bingo.JPG

grille avec peps.JPG

 

Le site topito, spécialiste des listes en tout genre, propose aussi deux grilles de bingo pour Top Chef, à découvrir ici.

2- Un rendez-vous politique comme le premier tour des élections départementales du 21 mars. Le sujet est plus sérieux bien sûr, mais le bingo permet de critiquer le formatage du débat... y compris celui qui se déroule sur les réseaux sociaux :

okkkkkkkk politik.JPG

Sans la grille, le mot-clé #bingo permet aussi d'attirer l'attention sur les quelques mots qui vont envahir le débat :

Capture.JPG

Au bout du compte, chacun devient un apprenti sémiologue... Personnellement, je me réjouis de ce phénomène qui nous pousse à regarder les tics de langages avec plus d'acuité et à en discuter. Bon, je ne vous cacherai pas que je trouve Top Chef plus divertissant

D'où ma conclusion : la cuisine politique manque de poivre.

 

Commentaires

Bonjour

Pour une émission culinaire que je ne regarde pas et d'après vos commentaires maintenant j'aurais encore moins envie de la regarder.

Pardonner ce qui est ma façon libre de penser mais après lecture j'en déduis que cette émission est simplement faite pour abrutir encore une fois la classe sociale.

Dans cette émission connaîtraient t'ils que l'épice Pepper en anglais le poivre en Français !! Pourtant il y à bien d'autres épices plus subtiles et pour une émission culinaire ça serait l'occasion de les commenter .Comme vous dites notre langue est bien plus riche en expressions que l'anglais. Pour quelle raison encore une fois de plus ne s'en servent t'ils pas pour enrichir celle ci (cette émission).

En voici quelques exemples :

Pas assez relevé. Manque de subtilité dans la composition de cette recette, les éléments, ingrédients ne sont pas en assez en osmose. L’ail masque le tout en bouche et en détruit la touche dégustatrice. Les aliments sont trop relevés en bouche, une pointe de douceur en bouche aurait était plus approprié (par tel ingrédients). Manque de douceur ou masqué par cette touche d'acidité qu'il aurait fallut sensiblement réduire par tel ingrédients et encore une fois en donner l’idée en les citant dans cette émission.

Par touche finale je tiens à ajouter ceci ; un vrai cuisinier dans sa cuisine banni le poivre et le sel Quand nous apprenons notre formidable métier (...) Pâtissier, chocolatier, glacier, confiseur de mon état. Nous apprenons toutes une alchimie de formidable d’ingrédients. La cuisine en fait tout autant même avec un simple C AP. Tout au long de notre apprentissage nous sommes notés de la façon citée juste au-dessus. Alors pour quelle raison ne pas jouer le jeu jusqu’ au bout. Le poivre ou le sel sont une béquille culinaire des profanes! voici ces raisons pour les quelles je qualifie cette émission, d'émission de fade et à bon marché pour abrutir encore une fois la classe sociale.

CDT

Écrit par : peps | 16/04/2015

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique