logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

18/03/2014

Francophonie : savez-vous parler en Bigu ?

Fotolia_23185949_XS.jpgDepuis le 15 et jusqu’au 23 mars, le français fait la fête. La semaine de la francophonie tombe cette année en plein débat sur les langues régionales : le moment ne peut être mieux choisi pour  évoquer ici une langue que nous pratiquons tous sans forcément le savoir. Une langue bien française, transrégionale et fondamentalement réjouissante : le  bigu.


Parler en bigu ("ambigu") est un bilinguisme de facto qui explore l’immense potentiel du double sens phonétique d’une phrase. Le mieux est de vous en donner l’exemple le plus répandu, énoncé par les bulletins météo en période humide : "demain, le temps sera pluvieux" / "demain le temps sera plus vieux".  Autre grand classique : "mon frère est masseur" / " … ma sœur".

Enfant, j’ai perdu une partie de mes illusions en découvrant que le proverbe "bien mal acquis ne profite jamais", ne s’écrivait pas "bien mal à qui ne profite jamais"ou qu’un "delirium tremens" était beaucoup plus grave qu’un "delirium très mince" ! Que le temps soit plus vieux le lendemain que la veille est une charmante tautologie qui ne fait de mal à personne, mais découvrir dans sa prime jeunesse qu’il n’est pas méritoire de profiter de la vie au maximum, peut avoir des conséquences inattendues.

Dans mon cas, cela a développé une sorte d’obsession des contresens phonétiques et par extension des jeux de mots et autres calembours. Mon gourou en la matière est le génial linguiste es-bigu et chanteur épico-fantaisiste : Boby Lapointe. Le premier quatrain de sa chanson "Mon père et ses verres" est une saisissante méthode Assimil  du bigu ("à six milles" ? pas sûr, puisqu’on peut lire gratuitement la totalité des paroles en cliquant ici) :

1969  Comprend qui peut..jpg

 

"Mon père est marinier
Dans cette péniche
Ma mère dit la paix niche
Dans ce mari niais"


Mais, soyons sérieux quelques instants pour rendre hommage à notre langue française si belle et si riche (ne cherchez pas, il n’y a, dans cette phrase, ni bigu, ni contrepétrie… du moins l’espéré-je). Ce double sens, que je désigne sous le nom de bigu, n’a pas attendu ce blog pour inspirer écrivain et linguistes. Louise de Vilmorin, romancière et poétesse française (1902-1969), maîtrisait le bigu en virtuose :

img003_600.jpg

 

"Étonnamment monotone et lasse
Est ton âme en mon automne, hélas !"

 

C’est le vers tout entier qui rime avec le suivant ! D’où le nom savant de cette figure de style : "holorime" (de "holos", "entier" en grec et "rime"). Autre exemple, attribué à Victor Hugo, qui décidément savait tout faire :

Victor-Hugo-9346557-1-402.jpg

 

"Et ma blême araignée, ogre illogique et las
Aimable, aime à régner, au gris logis qu'elle a"

 

367779.jpgEn 1643, le grand Corneille avait déjà glissé une grivoise pincée de bigu dans un vers de "Polyeucte" (à moins que ce ne soit un lapsus ?) :

"Et le désir s'accroît quand l'effet se recule" / "...quand les fesses reculent"

Inutile de vous dire à quel point cette double affirmation nous a fait ricaner sur les bancs de la Sorbonne...

Attention, ne pas confondre l’holorime avec une "amphibologie", qui désigne une phrase  dont l’interprétation est ambivalente.  Exemples : "Il quitte sa femme le jour de son anniversaire" (l’anniversaire de qui ?) ou "Elle est sortie en pleurant du café" (des larmes de café ?). Ces phrases sont bel et bien ambigües, mais en aucun cas en bigu.

Je rêve d’un dictionnaire du bigu, qui recenserait toutes ces phrases étonnantes du quotidien et redonnerait une visibilité bien méritée à l’art holorimique ! Je lance donc un appel solennel à tous les collectionneurs d’homophonies : envoyez vos exemples sur ce blog et, qui sait, peut-être écrirons-nous un énorme dictionnaire festif ensemble !

D’où ma (navrante) conclusion :

Avec l’holorime, Notre Temps s’amuse à des fêtes énormes

Avé Lolo, rit mais notre tante Sam usa des fées ténors (meuh)

 

Commentaires

bonjour, à tout le monde, je souhaite faire une petite observation, oui au sujet tout d'abord de notre langue Française, nous entendons à travers les médias que notre orthographe, est menacée à cause des trucs, machins avec les engins dits sms, mais avant cela, tous les médias, jamais au grand jamais n'avez-vous fait une remarque, toute petite remarque sur l'invasion des mots anglais, même nos films purement Français, les chansons sont en anglais, pourquoi nous n'avons plus de compositeurs?? d'autre part les renault, peugeot, qui font leurs publicités à la petite lucarne à grand renfort de mots anglais, et, tout à l'avenant, il y a une décision d'importance à prendre interdire toutes publicités qui ne sont pas en notre bonne vieille langue FRANÇAISE! cordialement

Écrit par : le sambucien | 20/03/2014

Dans les publicités et les media, avant de s'en prendre à l'anglais, je pense qu'il faut d'abord exiger un français correct, liaisons comprises. Non ?

Écrit par : Elisabeth | 20/03/2014

oh c'est bien sûr, mais pourquoi ne pas faire un amalgame, seriez-vous un tant sois peu anglo...truc, ou carrément passionnée de ce pays qui veut bien être Européen, oui mais pas tout, seulement quand cela l'arrange????

Écrit par : le sambucien | 20/03/2014

vive la francophonie mème... ambigue !
amitiès

Écrit par : ventdamont | 20/03/2014

Bonjour

Il est vrai que nous sommes à l'affût de la moindre " expression chantante "... ou mot musical ....Avec un peu d'humour on compose facilement "liroli"(lire au lit) ..."malpartou"
Je suis prête à vous aider à agrandir le dictionnaire ...
Mamdolores

Écrit par : mamdolores | 20/03/2014

Bonjour

Il est vrai que nous sommes à l'affût de la moindre " expression chantante "... ou mot musical ....Avec un peu d'humour on compose facilement "liroli"(lire au lit) ..."malpartou"
Je suis prête à vous aider à agrandir le dictionnaire ...
Mamdolores

Écrit par : mamdolores | 20/03/2014

Bonjour à tous. En découvrant le titre de cet article, je me suis d'abord innocemment demandé à quel dialecte régional peu connu pouvait correspondre le Bigu !
Puis-je rajouter 3 petits exemples à cette liste joyeuse et instructive?

- d'abord 2 vers célèbres du (ou attribuées au) vicomte d'Arlincourt:
"Mon père, en ma prison, seul à manger m'apporte"
et : "J'habite à la montagne et j'aime à la vallée".

-et enfin, dans la "Lucrèce" de Ponsard:
"Quand la langue se meut, la main reste en repos".
Honni soit qui mal y pense! Lucrèce veut simplement dire à la nourrice qu'il vaut mieux filer la laine que papoter...

Écrit par : Alwina | 21/03/2014

Pour faire suite à mon petit commentaire précédent, j'ai retrouvé deux célèbres poèmes holorimes:

-de Victor Hugo (encore !):
"Gal, amant de la reine, alla, tour magnanime,
Galamment de l'arène à la tour Magne, à Nîmes."

et d'Alphonse Allais:
"Par les Bois du Djinn, où s'entasse de l'effroi,
Parle et bois du gin!...ou cent tasses de lait froid."

Écrit par : Alwina | 21/03/2014

Saisir les rouages de cette démarche, c’est dorénavant chose faite avec l’aide de votre billet. J’attends avec impatience le prochain post. Dominique

Écrit par : richendra | 21/04/2014

Témoignage J'ai obtenir mon prêt avec Mr BERARD
email au: organisation.aide.finance@orange.fr ou service-de-pret-entre-particulier@hotmail.fr
Incroyable , mais VRAI Dieu est toujours Grand .Après plusieurs rejets de ma demande par la banque, j'ai bénéficié d'un prêt garce à cette personne bien honnête Mr BERARD de nationalité française et qui vie en France .Pour en savoir plus, veuillez simplement prendre contact avec lui par email au: organisation.aide.finance@orange.fr ou service-de-pret-entre-particulier@hotmail.fr Il offre des prêt de 1000€ à 100.000.000€ à toute personne capable de le rembourser avec intérêt a un taux faible de 2% Ne doutez pas de ce message. C'est une parfaite réalité. Faites passer le message à vos proches qui sont dans le besoin.
Voici son numéro : (+33) 06 37 52 72 52
Que DIEU vous bénisse.

Écrit par : chailleux | 26/06/2014

Les langues régionales sont parfois négligées. On ne voit que la langue officielle. Mais il faut dire qu'il est assez difficile de parler toutes les langues régionales à la fois. Vous êtes drôle. Je pense que vous devriez réviser vos cours de français. J'adore les jeux de mots dans les poèmes. Vivement l'année prochaine!

Écrit par : Laurent | 12/07/2014

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique