logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

31/03/2013

Le pronostic vital n'est pas engagé... Ouf !

vital ok.jpgIl n'y a pas que la musique qui adoucit les moeurs : la périphrase aussi ! Faire un long détour pour dire un fait simple mais douloureux, la pratique n'est pas récente. Mais, pourquoi annoncer une nouvelle plutôt bonne avec la même circonvolution ? Pourquoi dire : "Le pronostic vital n'est pas engagé" ?


C'est une de ces absurdités auxquelles on s'habitue sans même s'en rendre compte. En l'occurrence, la faute en revient aux journalistes (mea culpa), surtout de radio et de télévision (je me sens moins culpa). Mais est-ce une faute ? Au départ, pas du tout, c'est même une respectable délicatesse. Personne n'aimerait entendre un journaliste dire à haute et intelligible voix : "D'après son médecin, le jeune homme de 16 ans devrait mourir des suites de ses blessures." Non, ça ne va pas du tout. On ne dit pas ces choses-là comme ça. Alors, peu à peu, on édulcore la sombre réalité avec une périphrase, comme "ses jours sont en danger".

Depuis quelques mois, tous les médias ont adopté la formule : "Le pronostic vital est engagé" qui est directement emprunté au jargon médical et qui tient à bonne distance tout pathos morbide. Peut-être même à une trop grande distance, on est dans une totale abstraction ! Le regard clinique, quasi technique, désincarne complètement la réalité humaine décrite. Mais, bon... C'est compréhensible. Ce qui l'est moins, c'est d'utiliser la même formule pour dire que tout va bien ! Moi, je préfère entendre : "Le jeune homme de 16 ans va survivre à ses blessures" plutôt que "le pronostic vital n'est pas engagé". Pas vous ? Pourquoi bouder sa joie ?

Le malheur s'énnonce prudemment, mais le bonheur mérite tambours et trompettes ! Après un accident de voiture, je me vois mal répondre à ma mère qui me demande avec angoisse comment vont les enfants : "Leur pronostic vital n'est pas engagé"... Les médias ont des tics et se prennent parfois les pieds dans les stéréotypes ! Il me semble assez salutaire de les repérer et d'en rire. Si vous en remarquez, n'hésitez pas à les partager sur ce blog.

D'où ma conclusion : j'espère que les jours de cette expression sont comptés !

Commentaires

Effectivement, quelle expression déshumanisante qui, personnellement, m'horripile au plus haut point. Alors qu'il suffit de dire : "il (elle) est entre la vie et la mort.

Écrit par : Guillaume | 01/08/2013

Je trouve que cette formule laisse planer le doute. La personne ne mourra pas mais on ne

parle pas des séquelles engendrées par son accident.

Écrit par : christine | 08/01/2014

Puisque vous aimez les bons mots... Quand le processus vital n'est pas engagé c'est que le processus viDal (le dictionnaire médical) s'est engagé à vous remettre sur pied !
Bravo pour votre blog
JC

Écrit par : Jean Claude | 24/01/2014

Excellent poste. Rien à dire et je tiens personnellement à vous remercier pour ce super travail.

Écrit par : site paris sportif | 01/04/2014

Les résultats terrassé notre médecin joe avait mosaïque syndrome de down et tétrasomie, une combinaison encore jamais signalé. On nous a dit qu'il y avait de fortes chances qu'il ne pouvait échouer dans le troisième trimestre, puisque les impacts sur les chromosomes sont plus grands sont souvent pas survécu.

Écrit par : custom thesis writing services | 26/04/2014

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique